• Vieille ferme à la Toussaint

     

     

     

       Le Gage à la Provotais (44)  Peinture que j'ai faite à l'huile sur toile de lin.

      Vieille ferme à la Toussaint

    La ferme aux longs murs blancs, sous les grands arbres jaunes,

    Regarde, avec les yeux de ses carreaux éteints,
    Tomber très lentement, en ce jour de Toussaint,
    Les feuillages fanés des frênes et des aunes.

    Elle songe et resonge à ceux qui sont ailleurs,
    Et qui, de père en fils, longuement s'éreintèrent,
    Du pied bêchant le sol, des mains fouillant la terre,
    A secouer la plaine à grands coups de labeur.

    Puis elle songe encor qu'elle est finie et seule,
    Et que ses murs épais et lourds, mais crevassés,
    Laissent filtrer la pluie et les brouillards tassés,
    Même jusqu'au foyer où s'abrite l'aïeule.

    Elle regarde aux horizons bouder les bourgs ;
    Des nuages compacts plombent le ciel de Flandre ;
    Et tristement, et lourdement se font entendre,
    Là-bas, des bonds de glas sautant de tour en tour.

    Et quand la chute en or des feuillage effleure,
    Larmes ! ses murs flétris et ses pignons usés,
    La ferme croit sentir ses lointains trépassés
    Qui doucement se rapprochent d'elle, à cette heure,
    Et pleurent.
                                              Emile Verhaeren

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Novembre 2011 à 10:56

    Triste poème pour une si belle peinture..

    Bisous et bonne fin de semaine.

    2
    Samedi 19 Novembre 2011 à 10:57

    Triste poème pour une si belle peinture..

    Bisous et bonne fin de semaine.

    3
    Samedi 19 Novembre 2011 à 15:17

    Bonjour Yvette,

    La poésie d'Émile Verhaeren a fasciné mon enfance.

    Du temps où le travail manuel était glorifié et respecté.

    C'est pratiquement à travers ses rimes

    Que j'ai appris les différents corps de métier.

    À la passion, s'ajoute une certaine mélancolie qui enveloppe.

    Ton tableau traduit cette atmosphère.


     

    4
    Samedi 19 Novembre 2011 à 18:19

    Il ya de la nostalgie et de la tristesse.

    bises

    clem

    5
    Samedi 19 Novembre 2011 à 20:23

    Il est superbement réalisé ton paysage. Un grand BRAVO

    Amicalement

    Dileg

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 12:48
    Très beau poème que je connaissais mais que j'ai relu avec une profonde émotion. Félicitation pour ton tableau qui l'illustre.
    7
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 19:02

    Merci pour tes compliments Margareth, je cherchais un poème pour illustrer mon tableau, ce n'est pas toujours facile.

    8
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 19:07

    Je ne l'ai hélas plus, je l'ai vendu à regret! merci de ta visite Dileg!

    9
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 19:14

    Les vieilles fermes ont tant de secrets qu'elles gardent en elles!

    10
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 19:15

    Mon ami peintre a le don pour trouver ce genre de sites. Quand on part avec lui on est certains de revenir avec un tas de sujets à reproduire.

    11
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 19:16

    Ah oui, c'est vrai. Mais les vieilles fermes savent bien cacher leurs secrets!

    12
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 19:17

    ah oui, c'est vrai. Mais les vielles fermes savent bien cacher leurs secrets.

    13
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 21:27

    Merveilleuse peinture, quel talent !!!

    14
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 13:28

    merci à toi, je te souhaite un bon dimanche. Bien gris je crois partout! c'est l'automne et bientôt l'hiver!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :