• Le liseron et la rose

     

      DSC04663-bis.jpg

     

    Je suis le liseron blanc

    Celui qu’on appelle grand liseron.

    Surtout ne m’appelez point "Vrillée", je ne rampe pas, moi !

    Voyez ma corolle en forme de bugle !

    Je suis un grand amoureux,

     J’aime enlacer de mon corps souple

    Les pieds charnus des rosiers.

    Je me sers avec habileté de leurs épines,

    Afin de pouvoir rejoindre mes amies les roses.

    Cette année j’ai réussi à me hisser tout près de Rosa !

    Enfin je peux l’admirer, la sentir, la caresser.

    Ne croyez-vous pas que nous formons un beau couple ?

    Hélas ! Si ma tige grimpe toujours plus haut vers le ciel,

    Moi pauvre fleur de liseron, je ne suis qu’éphémère.

    Rosa en retrouvera un autre qui lui contera fleurette !

    Car elle adore se faire courtiser cette belle ingénue .

                                              Yvette.

     

     

    DSC04675-bis.jpg 

      DSC04677-bis.jpg


  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 08:50
    Josiane

    juste Bravo et bisous

    2
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 09:41
    kranzler

    Ouf, je commence à souffler. Pas eu le temps de passer souvent chez toi ces jours derniers. Je terminais la traduction d'un joli petit roman américain pour lequel je vais maintenant essayer de trouver un éditeur en FRance. Les trois premiers chapitres sont partis par la poste, on verra bien si quelqu'un mord à l'hamecon. La relecture me de la fin du bouquin est en cours. Je me trouve au magasin de photocopie et je t'envoie un petit coucou pendant que le photocopieur tourne.

    Quand j'habitais Zola, dans le bas de la rue Renan, il y avait un labyrinthe de petit chemin avec de vieilles maisons et de vieux murs. L'une des maison était abandonnée, on pouvait regarder à l'intérieur par la fente de la boite à lettres. Et des liserons, il en poussait des tas sur le portail rouillé. Blancs, je ne sais pas, mais je me rappelle ceux qui étaient bleu-violet, une couleur incroyable comme on trouve seulement chez les marchands de pigments. Y a pas à dire, un jour il faudra que j'ai une baraque pommée dans un coin perdu avec un vrai jardin...

    3
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 14:33
    Yvette

    Tu dois vouloir parler des volobilis. (avec la terminaison "lis" de liseron je pense ) Nous en avions en Algérie.  Je m'amusais le matin à les regarder s'ouvrir et le soir à les déplier. ils étaient magnifiques, un camaïeu de bleu virant au violet!

    Un extrait de mes mémoires.

    Ce que nous appelions une véranda était plutôt une tonnelle, mais la végétation y était si dense sur le dessus que cela nous faisait une pièce de plus. Plusieurs pieds de volubilis bleus la recouvraient ainsi que les branches d’un oranger et une treille. Dès que les beaux jours arrivaient nous prenions nos repas à cet endroit. Mais il arrivait parfois que la pluie nous déloge, l’eau s’infiltrant entre branches et feuilles.

     

    4
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 18:05
    Yvette

    Merci Josiane et bonne semaine à toi!

    5
    Jeudi 5 Juillet 2012 à 14:19

    Coucou ma chère Yvette

    Quel joli poème !


    Bises félines
    Béa kimcat

    6
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 15:51
    Yvette

    Moi non plus je ne suis pas liseron, mais cette année j'ai voulu voir la fleur et elle est absolument magnifique. Hier j'ai fait du nettoyage et j'ai tiré et c'est vrai qu'on arrache les feuilles des autres! Devant une clinique, il y a un parterre de lierre rempant et dedans il y a plein de fleur de liseron , on croirait que c'est le lierre qui fleurit!

    7
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 15:51
    Yvette

    Juste une petite histoire de liseron!

    8
    Latil
    Mardi 12 Mars 2013 à 17:48
    Latil

    Tu sais, je ne suis pas tellement liseron, car ça s enroule partout dans les belles fleurs et quand tu veux arracher tu casses tout! On peut le combattre facilement avec des hormones, mais les autres plantes n apprécient guére.

    Bonne soirée Yvette

    Latil

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :