•   Vieux comme Hérode

     

    Lybaert 7Cette expression s'applique principalement à des choses ("Cette maison est vieille comme Hérode").
    Elle est citée par Furetière au XVIIe siècle, mais sa date d'apparition semble inconnue.

    Contrairement à Mathusalem qui, lui, vécu 'réellement' très vieux (969 ans, excusez du peu !), aucun des différents Hérode connus qui faisaient partie d'une dynastie de rois de Judée, n'a eu une extrême longévité.
    Si le premier, Hérode Ier le Grand, a quand même vécu 69 ans, ce qui pour l'époque était une durée de vie rare, ce n'était quand même pas suffisant pour qu'il marque les siècles de cette manière.

    Alors, soit c'est le cumul des règnes des 6 Hérode, qui se sont succédé de 73 avant J.C. jusqu'en l'an 93, qui a marqué les esprits au point de donner naissance à notre locution, soit il faut simplement la comprendre comme "assez vieux pour remonter au temps d'Hérode".

    Parmi les plus connus de ces souverains, on trouve donc Hérode Ier le Grand, qui, selon les Evangiles, fut l'instigateur du massacre des Innocents et Hérode Antipas , un de ses fils qui, d'après la même source, fit mourir Jean-Baptiste.

    Sources Expressio

     

    Mais connaissez vous l'expression: Vieux comme mes robes!!!!!

     

     


    25 commentaires
  •   la grenouille et le rat 2

    La Grenouille et le Rat

    Tel, comme dit Merlin, cuide engeigner autrui,
    Qui souvent s'engeigne soi-même.
    J'ai regret que ce mot soit trop vieux aujourd'hui :
    Il m'a toujours semblé d'une énergie extrême.
    Mais afin d'en venir au dessein que j'ai pris,
    Un rat plein d'embonpoint, gras, et des mieux nourris,
    Et qui ne connaissait l'Avent ni le Carême,
    Sur le bord d'un marais égayait ses esprits.
    Une Grenouille approche, et lui dit en sa langue :
    Venez me voir chez moi, je vous ferai festin.
    Messire Rat promit soudain :
    Il n'était pas besoin de plus longue harangue.
    Elle allégua pourtant les délices du bain,
    La curiosité, le plaisir du voyage,
    Cent raretés à voir le long du marécage :
    Un jour il conterait à ses petits-enfants
    Les beautés de ces lieux, les moeurs des habitants,
    Et le gouvernement de la chose publique
    Aquatique.
    Un point sans plus tenait le galand empêché :
    Il nageait quelque peu ; mais il fallait de l'aide.
    La Grenouille à cela trouve un très bon remède :
    Le Rat fut à son pied par la patte attaché ;
    Un brinc de jonc en fit l'affaire.
    Dans le marais entrés, notre bonne commère
    S'efforce de tirer son hôte au fond de l'eau,
    Contre le droit des gens, contre la foi jurée ;
    Prétend qu'elle en fera gorge-chaude et curée ;
    (C'était, à son avis, un excellent morceau).
    Déjà dans son esprit la galande le croque.
    Il atteste les Dieux ; la perfide s'en moque.
    Il résiste ; elle tire. En ce combat nouveau,
    Un Milan qui dans l'air planait, faisait la ronde,
    Voit d'en haut le pauvret se débattant sur l'onde.
    Il fond dessus, l'enlève, et, par même moyen
    La Grenouille et le lien.
    Tout en fut ; tant et si bien,
    Que de cette double proie
    L'oiseau se donne au coeur joie,
    Ayant de cette façon
    A souper chair et poisson.

     

    400px-Chauveau - Fables de La Fontaine - 04-11


    14 commentaires
  • homme ivreLa vérité est dans le vin telle est la traduction.
    L'homme est expansif dans l'ivresse ; la vérité, qu'il ne dirait pas à jeun, lui échappe alors.
    Lorsque l'on est imbibé on n'est pas inhibé on dit alors tout haut ce que l'on pense tout bas ou ce que l'on n'ose pas dire lorsque l'on est à jeun.

    Cette expression latine est très ancienne elle remonte au temps des romains...

     

    Allez, à la bonne vôtre !!


    4 commentaires
  • Image17


    15 commentaires
  • Image26


    15 commentaires
  • 2176 photo morphologie1[1]Photo studentsofttheworld 

     

     

    A cheval donné on ne regarde pas la bride

    Un cheval se paye en général assez cher. S’il a une bride en mauvais état, il garde quand même une certaine valeur. Donc, si c’est un cadeau , il n’y a pas lieu de se plaindre.
    Et moi j'ajoute, c'est le geste qui compte!
    1. Si l’on vous fait un cadeau, prenez le tel qu’il est.
    2. Si vous ne payez pas cher, ne vous attendez pas à une qualité exceptionnelle.

      Lascaux-cheval sur wiki libre de droits-684e5


    22 commentaires
  • Image31


    17 commentaires
  • oreilles

     

     

    N'est-il pas bizarre qu'une telle expression ait pu apparaître ?
    A moins de disposer d'un oreiller spécial en forme de U, d'être un tantinet difforme ou d'être un extra-terrestre avec les yeux à la place des oreilles et inversement, comment quelqu'un pourrait-il dormir sur ses deux oreilles ?

    Cette expression fait malheureusement partie de celles sur lesquelles ni mes sources 'savantes' ne s'étendent, ni le web ne donne de piste de recherche : aucune date approximative d'apparition, aucune étymologie.

    Peut-être y a-t-il eu une volonté de créer une opposition avec l'expression "ne dormir que d'un oeil" qui, elle, est parfaitement compréhensible et contient une notion de vigilance contraire à l'insouciance véhiculée par notre expression ?
    Elle est peut-être aussi née du fait que, si jamais on arrivait à avoir les deux oreilles appuyées sur l'oreiller, l'absence de perception du bruit, permettrait de dormir sans être dérangé.

    Remarquez que, pour un très bon somme, il est physiquement bien plus facile pour tout un chacun de "dormir à poings fermés" que de dormir sur ses deux oreilles.
     Sources: expressio


    12 commentaires
  • 443865351 440202affb

                                                             Photo trouvée sur Internet

     


    [ SIGNIFICATION ]
    Conjurer le mauvais sort.

    [ ORIGINE ]
    La signification de cette expression est explicite : il ne s'agit là que d'un geste superstitieux, souvent accompagné de la parole "je touche du bois !", tout aussi efficace que de "croiser les doigts" ou de se signer, selon les convictions ou les habitudes de chacun.
    Ce geste est supposé empêcher que des bâtons viennent se mettre dans les roues des projets de celui qui y participe ou lui permettre d'exaucer ses voeux de santé, de gain au Loto...

    Apparemment, cette superstition remonte à très loin, puisque les les Perses et les Egyptiens la pratiquaient déjà.
    Pour les premiers, ce serait parce qu'ils pratiquaient le 'mazdéisme'  religion dans laquelle le fait de toucher du bois permettait de se mettre sous la puissance protectrice d'Atar, le génie du feu.
    Pour les seconds, ce serait parce qu'il pensaient que le bois diffusait une forme de magnétisme bénéfique.

    Au Moyen Âge, les chrétiens disaient que l'habitude de toucher du bois venait de ce que le Christ avait été sacrifié sur une croix en bois : toucher du bois était donc une forme de supplication ou de prière qui permettait de se protéger de l'adversité.

    Source: Expressio


    12 commentaires