• DSC02015 bis-copie-1

     

    J'étais sous le préau chez Patricia

    Le rocking chair m'attendait,

    Pas de chat!!!

    Une bridille sur le siège,

    Une pichenette et hop par terre.

    J'avais mon appareil près de moi

    Je cherchais "la" photo.

    Et je l'ai trouvée, ma brindille.

    Je l'ai récupérée sur une balayette!

    N'est-elle pas jolie ?


    15 commentaires
  • DSC01956 piillou

     

    Z'avez vu ma queue?

    Elle est belle, vous ne trouvez pas?

    Là j'avais fait fort!

    On dirait un pigeon!


    14 commentaires
  • LETTRE D'UN RESPONSABLE D'UNE FOURRIERE

    Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus.
    En tant que responsable d'une fourrière , je vais partager quelque chose avec vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.

    Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière.
    Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés, vous changeriez d' avis sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.
    Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils.
    Alors... comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ? Qu'il soit de race ou non.
    50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure...
    Les excuses les plus fréquentes que j'entends, sont :
    -“Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”.
    Vraiment ? Où déménagez vous pour ne pas pouvoir prendre d'animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
    -“Le chien est devenu plus grand qu'on pensait”. Et quelle taille croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?!
    -“Je n'ai pas de temps pour m'en occuper” - C'est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.
    -“Il nous abîme toute la cour” - Pourquoi ne le prenez vous pas à l'intérieur avec vous ?

    On me dit toujours “Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien”
    Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté.... et savez-vous combien une fourrière est stressante ?
    Laissez-moi vous raconter :
    L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous le laissez.
    Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé.
    S'il prend froid, il meurt.
    Il sera confiné dans une petite cage, entouré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
    Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
    Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
    S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps.
    Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.
    Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin …), vous l'avez conduit à la mort du moment où il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés.
    Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"...
    Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.
    Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
    La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s'ils montrent la moindre agressivité.
    Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.

    Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (traquéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.
    Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :
    En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse.
    Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue... jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils freinent tous des 4 pattes.
    Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là.
    C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception.
    Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité.
    Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de “substance rose”.
    Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris.
    Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent.
    Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu'on vienne les chercher comme des déchets.
    Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ? Ils le transforment en nourriture pour animaux? Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.
    Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

    J'espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail.
    Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.
    Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela.
    Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui entrent que ceux qui sortent.
    Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D'ELEVAGE OU N'ACHETEZ PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.
    Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu'elle est.
    J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un chien.
    Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela et je veux adopter".
    Ca vaudrait la peine.

    Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos contacts.

    Jazz M. Onster.


    14 commentaires
  • Les limaces et l'eau
    N'est-elle pas belle cette grosse limace?
    Elle s'était bien goinfrée de salade et retournait au bercail.
    Mais, on veillait et elle s'est retrouvée de l'autre côté du ruisseau.
    De l'autre côté l'herbe est plus verte!!!

    Nous ne voyons pas de limaces lorsqu'il fait trés sec,car en l'absence de pluie celles-ci peuvent se promener dans la rosée du matin ou à la faveur de la nuit.
    Les limaces sont des animaux qui produisent un mucus pour se déplacer,elles le fabriquent avec des sucres complexes mais surtout avec de l'eau, si celle-ci vient à manquer la limace se garde de sortir sous peine de mourir deshydratée.
    (Source: pourquois.com)


    21 commentaires
  •   piillou 4

     

     

     Je reviens en vitesse parce que l’ordi, il paraît qu’il va pas tarder à claquer.

    Alors il faut que je fasse vite.

    Voilà, ils m’ont acheté une grande volière, si si, c’est vrai

    Même que je les ai entendu dire (et ça m’a pas plu !!)

    « ça fait cher du gramme de Piillou »

    Mais je suis perdu là dedans, j’aime mieux ma petite cage.

    Ils l’ont bien compris.

    Alors tous les soirs je dîne avec eux dans la cuisine,

    Bé oui, y a la télé et moi j’aime bien, je gazouille.

    Et je dors dans la salle d’eau comme avant dans ma petite cage,

    je m’y sens plus en sécurité.

    Le jour je suis dans la véranda, c’est bien aussi.

    Bon ça suffit pour aujourd’hui , la suite pour un autre demain !

    Votre Piillou vous fait de gros becs

    Piillou


    24 commentaires
  •  Piillou, bébé merle suite 3

    DSC01874 bis

     

     

     

    Ah mes amis, je ne sais plus où j’en suis rendu !

    Il s’est passé tant de choses depuis la dernière fois que je vous ai vu.

    Et puis, je ne suis pas habitué, je n’ai pas pris de notes.

    Alors il va me falloir réfléchir et j’ai une petite tête de moineau,

    bé non, de merlot… j'me suis trompé !!

    Voilà ! ma patte, c’est toujours pareil, donc il faut que j’en fasse mon deuil !

    Ah oui, c’est vrai, ça me revient :

     mes deux zumains,  ils m’apprennent à voler dans leur entrée, ça vaut le coup.

     C’est rigolo !

     Ils me jettent en l’air comme une balle, mais moi ça me fatigue

    alors je leur fais comprendre et ils sont pas bêtes, ils arrêtent.

    Et puis, ça y est ! je mange tout seul et je bois tout seul.

    L’apprentissage a été laborieux mais j’y suis arrivé.

    Mais j’aime bien quand ils me donnent la becquée et puis elle, elle aime ça aussi.

    Bon j’aurais encore plein à vous raconter mais ça suffit pour aujourd’hui,

    Il est dur ce clavier !! je tappe avec mon bec !! bé oui!!!

    Je vous fais de gros becs à tous et même à vos matous !!!!

    Chui pas rancunier.

    Ah! c'est vrai on dit: "je ne suis pas rancunier"

    Piillou

     


    31 commentaires
  • Piillou, bébé merle, suite

     

    piillou queue

     

     

    Je vous avais bien dit que je reviendrais vous donner de mes nouvelles.

    Et voilà!

    Là, je vous montre ma belle queue, elle pousse vite, je suis content.

    Et sur la photo , c'est ma patte cassée que vous voyez.

    J'arrive à m'en servir un peu.

    Ma zumaine, elle a dit que je vais bientôt pouvoir m'en servir.

    J'aime bien sa voix à ma maman adoptive!

     On se parle beaucoup,

    elle essaie de parler merle, des fois elle y arrive

    alors je suis encore plus content.

    Je reviendrai vous voir car j'ai encore plein de trucs à vous raconter.

    Je vous fais de gros becs.

    Piillou


    32 commentaires
  • Piillou , bébé merle  DSC01851 Piillou

     

    B’jour, moi c’est Piillou (avec deux i et deux ll ) et toi t’es qui ? Tu t’appelles comment ?

    C’est gentil de passer me voir, ça me fait très plaisir tu sais.

     

    Je suis encore un bébé merle mais il paraît que je siffle bien pour mon âge.

     Les deux zumains qui sont devant moi, ils le disent.

    Mais ils ne doivent pas trop s’y connaître.

    Mon papa, fallait l’entendre.

     Hélas, mon papa et ma maman j’les vois plus.

     Ils n’ont pas pu me sauver des griffes du chat quand je suis tombé du nid.

    J’ai pas fait attention, j’ai trébuché sur le bord du nid.

    Ils nous avaient prévenus qu’il fallait faire très attention aux poilus

     mais moi j’ai trébuché, si si , c’est vrai !

     Je suis tombé dans les bambous  « plaff !! »

     et y avait 3 chats qui attendaient en bas.

     Y en a un qui m’a attrapé par une patte et une aile

     et je criais, je criais « maman, papa, au secours »

     mais ils ne pouvaient rien faire, ils avaient beau voler au ras du sol,

     lui, il ne me lâchait pas.

     Il a fallu que la zumaine, elle arrive,

    qu’elle crie après mon agresseur

     et là, j’ai rien compris, il m’a laissé tomber sous un hortensia.

    Il est obéissant, elle aurait dû arriver plus vite.

     Mais il m’avait fait très mal !

     La zumaine elle m’a pris délicatement, et m’a consolé, mais j’avais peur, très peur.

     Elle m’a tripoté partout et là elle a dit :

     «  zut ! il a une patte cassée et une aile abîmée, pauvre petit, il ne va pas vivre longtemps ».

    Oh ! là là, c’était mal parti pour mon premier vol.

    Elle m’a gardé dans ses mains pour me calmer

    et puis elle m’a dit « Allez hop ! à l’infirmerie »

    et je me suis retrouvé dans une « cage », c’est comme ça qu’ils disent.

     Et puis je l’ai vu courir partout pour me faire un nid

    et puis pour me donner à manger mais moi :

     « non , j’mangerai pas, na! c’est pas bon, j’veux ma maman » .

     Mais j’avais le ventre creux alors j’ai fini par ouvrir le bec,

     elle me parlait tellement gentiment, c’était pour lui faire plaisir.

     Et puis ce qu’elle me donnait après tout c’était bon.

    Mais j’avais mal à ma patte, j’ai mal dormi.

     Et puis quand je me suis réveillé,

     la zumaine elle est revenue me donner à manger et à boire.

     Elle doit avoir l’habitude, je crois, d’après ce que j’ai compris,

    c’est pas la première fois, qu’elle sauve des bébés comme moi,

     mais beaucoup n’ont pas eu ma chance

     car moi ça fait neuf jours que je suis avec eux.

    Ma maman m'a appris à compter les jours!!

     Ils sont contents  les deux zumains, je leur chante des chansons, ils sont un peu gaga !

    L’autre jour ils sont partis ils m’ont confié à tatie, elle aussi elle est gentille !

    Je crois que je suis « tombé » dans une bonne maison.

     Mais moi, ce qui m’ennuie c’est ma patte,

     je fatigue sur une seule jambe.

    Bon, il faut vivre au jour le jour comme ils disent.

    Avant ils avaient une volière mais ils s’en sont séparée

     et voilà, moi il va falloir que je vive où ?

     Que de questions sans réponses !

    et puis dans la maison y a sept chats et un chien, ça ne va pas être triste!

    Bon! il est tard et je dois me coucher, les bébés ça ne doit pas traîner !

     Je reviendrai vous donner des nouvelles un autre jour si on me laisse l'ordi

     je suis très vancé pour mon âge en matière de communication!!

    Je vous fais des gros becs .  

     PIILLOU.

     

     


    48 commentaires
  •  

     

    C'est à hurler!

    Je ne peux que transmettre ce que je viens de voir

    Et aussi je vous demande de signer cette pétition

    Merci Béa, je fais suivre

    Et faites comme moi faites suivre aussi !!!

     

    http://kimcat1b58.over-blog.com/

     

     

     

     


    >
    >
    FAIRE SUIVRE SVP!!!
    >
    >
    > RETOUR DE L'ENFER POUR ATTILA
    >

    > Pour signer la pétition :
    >
    > http://lapetition.be/en-ligne/petition-7483.html
    >
    >

    > Le 19.11.2009, une famille se propose pour adopter ATTILA (dobermann de 4 ans)
    > Après la pré-visite d'adoption, ATTILA arrive dans sa nouvelle famille le 29.11.2009. L'association Dobermann en Détresse a régulièrement des nouvelles, des photos et tout avait l'air de bien se passer.
    > Mais depuis le 6.01.2010, plus signe de vie. Une personne de l'association a fait un contrôle en février et s'est retrouvée devant une maison inoccupée. Après différentes recherches et aucune trace de l'adoptant, le jeudi 3.06.2010, la fourrière de Perpignan alerte Dobermann en Détresse qu'un doby vient d'être récupéré par la police nationale (prévenue par un voisin)
    > Les policiers croyaient qu'il était mort: poids 18kg200, la peau collée sur les os, le regard vide, tenant à peine debout, tombant souvent... D'après le vétérinaire, ATTILA serait resté enfermé sans eau ni nourriture depuis plus de 2 mois.
    > Une plainte a été déposée contre l'adoptant et nous avons besoin d'un maximum de signatures pour appuyer celle-ci et ne pas laisser impunis CES ACTES DE CRUAUTE VOLONTAIRES.
    >
    > Atilla avant son adoption :
    >
    > atti 1101
    >
    > Atilla aujourd'hui :
    >
    > atti 5102
    >
    > Son histoire....
    > http://www.dobermannendetresse.com/forum/forum_1.php?page=1&return=1&msg=208901
    >
    >
    > Pour signer :
    >
    >
    http://www.lapetition.be/en-ligne/retour-de-lenfer-pour-attila-7483.html
    >
    > Merci de faire circuler au maximum !!


    19 commentaires
  •      Histoire d'escargots

     

     



              Comme tout le monde le sait, un escargot c'est super filou. Dès qu'on a le dos tourné, ça rapplique à toute vitesse, si j'ose m'exprimer ainsi.
              Patricia attend le moment propice pour piquer ses courgettes. Mais elle sait très bien, qu'une fois les petits pieds en terre, il va lui falloir être très vigilante. Les escargots et leurs complices, les limaces, sont très friands de jeunes pousses de courgettes. Ils ont d'ailleurs déjà fait cornes basses sur ses boutures de laurier.
              Tous les soirs elle les surveille à la tombée de la nuit. Elle a suivi leur petit manège. Ils ont élu domicile dans un pied de buis et quand le jour commence à disparaître ils descendent tous les uns derrière les autres et s'éparpillent dans le jardin. Le matin, après un repas pantagruélique, ils s'en retournent replets, dans leur arbuste pour cuver.
              N'est-ce pas beau tout ça ? Elle a tout essayé pour les empêcher de venir se gaver de ses plantations et n'a jamais réussi à les éloigner, car il n'est pas question de les tuer.  De toute façon ils reviendraient en force. Pas de solution sinon de les traquer, de les récupérer et de les envoyer dans le champ de l'autre côté du ruisseau. Malgré cela, elle sent qu'elle ne va pas gagner. Tomates, courgettes, salades etc. ne vont pas leur résister.
             Mais à malin malin et demi, le jour où elle décidera d'aller acheter ses courgettes au super-marché, alors comment feront-ils ces petits voraces? Dites-moi!


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique