• Le chat scotch


    13 commentaires
  • Boby a déménagé
    Il a délaissé le lit de Bryan et emprunté celui de Dorian.
    Les lectures n'y sont pas les mêmes.
    Les copains non plus !
    Mais ce n'est qu'un essai !


    30 commentaires
  • Le chien, le meilleur ami de l'ours
    A regarder absolument, c'est superbe!!!


    16 commentaires

  •                                                       Pas très douillet mais bien quand-même!

    Les animaux et moi.

     

    Toute jeune, je respectais les chats, c’était instinctif.

    J’aimais les voir vivre, j’étais et je suis toujours fascinée par eux. Quand je faisais mes devoirs en rentrant de l’école le soir, j’avais toujours un chat sur mes genoux, c’était impératif, c’était un besoin. Il n’était pas question de le perturber dans son sommeil, je préférais rester sans bouger pour ne pas le déranger. J’étais quand même plus attirée par les chiens que par les chats. Il faut dire que j’avais un chien extraordinaire, qui était un vrai copain pour moi. Quant aux chats, il me suffisait de les regarder, je ne les brusquais jamais, il n’y avait que douceur et tendresse entre nous, j’admirais leur façon de vivre ; mais à cause de leur indépendance, ils étaient moins présents que le chien. C’est par la suite que j’ai constaté qu’en fait, le respect que je leur portais cachait quelque chose de plus profond.

    Je dialogue toujours avec chacun de mes animaux, que ce soit un oiseau, un lapin, un chat ou un chien. La plupart du temps ils me répondent. Je pense que nous arrivons à nous comprendre. Il m’arrive souvent de leur chanter des chansons, éphémères, plus souvent « loufoques » mais particulières à chacun. Ils n’ont jamais l’air surpris ni agacé, ils m’acceptent comme je suis et vice versa.

    Je n’ai pas la même intonation dans la voix, suivant l’animal. Je fais en sorte de respecter leurs envies, leurs besoins. Certains préfèrent les caresses avec la main, d’autres au contraire plus méfiants préfèrent quand j’approche le visage. Une main ne veut pas toujours dire caresses et l’animal qui a souffert à cause d’un humain est méfiant : un visage ne frappe pas, une main peut faire autant de mal que de bien. Le chat, on le sait, a un odorat très développé, sans doute moins que le chien, mais sa mémoire des odeurs est importante. Dès le début de l’adoption, lui nous repère tout de suite. Une main tendue est tout de suite reniflée, analysée, et l’odeur enregistrée. C’est un véritable ordinateur.

     


    40 commentaires
  • Vieux chien Labrit qu'on va euthanasier
    le 27 août

    Je viens du blog de BéaKimcat :
    http://kimcat1b58.over-blog.com
    Et j'ai lu quelque chose d'horrible.
    Un vieux chien (10 ans environ) a été trouvé
    sur le route de Pau errant à bout de force.
    Tout croûté, un oeil en moins etc. etc.
    C'est un petit Labrit fauve (berger des Pyrénées)
    Il est à la SPA de Morlas et doit être euthanasié
    si personne ne vient le chercher.
    Pour plus de renseignment allez sur le site suivant:
    http://rescue.forumactif.com/moins-d-une-semaine-pour-les-sauver-f72/labri-maltraite-en-piteux-etat-trouve-sur-la-route-euthanasie-27-aout-pau-t180499.htm
    Peut-on faire quelque chose pour lui?
    Merci Béa pour ces renseignements.  Yvette


    16 commentaires

  • Bébé merle et chat trouvé.

    Ah ! Mes amis quelle journée hier !

    Sauvetage  d’un bébé merle le midi et d’un chat le soir.

    Vers midi, nous étions en train de déjeuner et notre ami Sissou ne savait vraiment pas quoi faire : sortir ou entrer ? That is the question ! Il était sur le pas de la porte, il attendait. En fin de compte il est parti. Je pense que cela n’a pas duré cinq minutes avant qu’il ne revienne déposer à mes pieds un bébé merle. Entre le bébé et l’adulte. Il  n’avait pas de queue. Et nous voilà encore avec un oiseau et dix greffiers !

    Alors on le tripote partout pour voir si rien n’est cassé, on lui donne un peu à manger. Et on le mets dans la salle d’eau dans une cage en attendant qu’il se remette.

    Là, il commence à remuer et à sauter de perchoir en perchoir. Que faire ? Apparemment il ne mange pas tout seul. Si on lui rend la liberté dans le jardin il va se faire rechoper par les chats. Si on le libère dans le terrain plus loin comment va-t-il se nourrir ? Sans ses parents. Et puis vole-t-il ? N’est-il pas esquinté ?

    Dehors il pleut.

    On fait un essai dans le hall d’entrée. Oui, il vole. Ouf !

    Puisqu’il pleut et que ça dure, on fait rentrer tous les chats et on libère l’oiseau dans le jardin. Ca y est, il prend son envol, se pose sur une branche du chêne et s’en va sans demander son reste. Il est 18h.

    Et d’un !

    Nous avions prévu avec Patricia et ses 2 fils d’aller dîner dans une pizzéria du centre commercial Leclerc (cela a son importance, vous verrez ensuite). Vers la fin du repas, 22h, plus de voitures dans le parking mais un pauvre chat qui miaulait sans arrêt et qui cherchait à rentrer dans le resto. Que croyez-vous qu’il se passât ? D’abord s’approcher du minou qui pleurait toujours, le prendre dans ses bras, et oui, il s’est laissé faire. Lui donner à manger, (plein, plein, il mourrait de faim !) et oui j’avais ce qu’il fallait dans le coffre de la voiture. Et la question : que faire de lui ? Il était manifestement perdu. La jeune serveuse du resto nous a dit ne jamais l’avoir vu auparavant. Elle s’inquiétait aussi pour lui.

    Bon le minou se retrouva dans la voiture de Patricia. Passage obligatoire chez nous pour récupérer un panier car il y avait encore 40 km à faire. Et en route. Bon le trajet, 35 minutes de miaulements désespérés. Dans la maison, il était effrayé : 6 autres chats avec des mines patibulaires et un grand chien encore plus patibulaire. Il a cependant passé une bonne partie de la nuit dans les bras de Patricia, au lit. Le matin très tôt ; il a réclamé à sortir par la fenêtre de la chambre. Quel risque !

    Bref il a trouvé refuge sur un poteau pendant un bon moment puis il a fini par rentrer dans la maison et s’est couché sur le bureau du plus jeune des fils. Aux dernières nouvelles il dormait toujours.

    Ah oui, j’oubliais. Visite rapide chez le véto. Chat castré, non tatoué, ni pucé, (mais plein de puces !). Et décharné !

    J’oubliais encore, il est angora gris et blanc, superbe. Donc on va prévenir la SPA et notre refuge.

    Pour la petite histoire, il a un nom provisoire : « Edward ». Vous ne voyez pas ? Mais si le parking ! Edward Leclerc!
    Chez Patricia plus  personne ne mange. Les enfants, la mère, le chat. Les autres greffiers et le chien si,  quand-même.

    Tous les étés nous sommes habitués à faire des sauvetages mais 2 dans la même journée, non.

    Yvette

     


    35 commentaires
  •   Nid de frelons dans l'écorce d'un cerisier sauvage.




                                 Frelon à la sorti du nid, 
          la couleur de l'arbre est différente car je l'ai pris au flash.


                                Nid de guèpes sous l'appenti


                     Petite reinette mesurant à peine plus d'un centimètre et demi.
                                                    Tout ça dans le jardin de Patricia.

    24 commentaires
  • Pivoine 


    Un jour une très gentille amie, Martine,
    http://moncarnetamalices.over-blog.com/ 
    que vous connaissez certainement
    m'a fait une surprise sur son blog:
    elle a fait de la pub pour moi.
     J'ai été ravie et étonnée,
    mon blog était tout jeune
    et quelqu'un me faisait déjà de la pub?
    Je lui dois un grand Merci.
    Au hazard de mes balades sur les blogs,
    j'ai découvert à mon tour une petite chatte,
    au nom charmant de Pivoine.
    Elle nous raconte, sous la plume de son Papa,
    tous ses états d'âme, sa vie dans sa famille.
    Cette petite chatte est extraordinaire,
    elle a le sens de l'humour,
    et surtout elle est très féline.
    Vous qui aimez les chats,
     n'hésitez pas à aller sur son blog.
    http://saint-arnoult.over-blog.fr/
    Son papa signe sous le nom de Richard ou bien Ricky,
    c'est selon son humeur.
    Allez rendre visite à cette petite famille,
    je vous assure que vous ne serez pas déçus.


    22 commentaires
  • AU SECOURS L'ETE ARRIVE ! NE LES ABANDONNEZ PAS !

    Vous connaissez mon amour pour les bêtes alors, aujourd'hui, je me fais le relais de la Campagne de 30 millions d'amis contre l'abandon qui va malheureusement exploser d'ici quelques jours. Toutes les actions positives que nous réalisons se matérialisent dans l'inconscient collectif et font évoluer notre planète, alors, pourquoi ne pas commencer tout de suite ?

    La Fondation 30 Millions d’Amis, en partenariat avec l’institut de sondage BVA*, a mené la première étude jamais réalisée en France sur l’abandon des animaux.
    Objectif : mieux comprendre ce phénomène dramatique pour mieux le combattre. Les résultats sont édifiants et bien souvent contraires aux idées reçues.
    93% des chiens abandonnés sont de grande taille. Ce chiffre démontre que, lors de l’acquisition, certains propriétaires n’anticipent pas sur l’évolution physique du chien. L’achat impulsif d’un animal, sans réflexion préalable, est trop souvent à l’origine de nombreux abandon.
    42% des chiens abandonnés ont été maltraités. Dans près de la moitié des cas, ces maltraitances sont liées à une mauvaise alimentation et à l’absence d’un suivi vétérinaire minimum. Mais il s’agit aussi fréquemment de véritables sévices. Rappelons que les animaux sont des êtres sensibles, et que les maltraiter est puni par la loi (code pénal art 521-1 : 2 ans d’emprisonnement et 30 000€ d’amendes).
    Les ¾ des animaux recueillis ne sont pas stérilisés, c’est pourtant un geste essentiel pour la protection animale, car il n’est pas toujours évident de placer les chatons ou les chiots nés d’une portée accidentelle. Ils sont parfois offerts ou vendus à faible coût, au risque de “forcer la main” de l’acquéreur, sans lui fournir d’éléments propices à une réflexion aboutie. Et ceux qui ne trouvent pas de maître se retrouvent errants, dans un refuge, ou, au pire des cas, euthanasiés. Stériliser son animal, c’est donc éviter l’engorgement des refuges.
    Ne l’oublions pas, un couple de chats peut, en 4 ans, générer plus de 20 000 descendants !
    85% des propriétaires qui abandonnent ne s’intéressent pas à l’avenir de leur animal témoignant d’une d’indifférence totale envers des êtres sensibles et fidèles.
    L’abandon n’est jamais la solution, mais bien une preuve de l’irrespect des hommes envers les animaux, l’absence de prise en compte de l’animal comme un être sensible.
    Pour faire face, aux milliers d’abandons qui se produiront cet été encore, la Fondation 30 Millions d’Amis apporte, grâce à l’aide de ses donateurs, son soutien à 250 refuges soigneusement sélectionnés, pour un montant exceptionnel d’1 115 000€.
    Pour agir contre les abandons, signer est une nécessité absolue.

    http://www.animalement-correct.fr/formulaire/
    Plus nous serons nombreux à nous engager personnellement, mieux nous pourrons agir ensemble.

    Ce serait formidable si vous faisiez un copier-coller sur votre blog, pour que nous soyions le plus nombreux posible à participer !

    4fvj4uhm


    24 commentaires

  • Mon hérisson diurne et croquettivore


    Mon hérisson n'est pas comme les autres.
    Il ne sort pas la nuit mais le jour.
    Il n'est pas rare de le voir avec les chats dans le jardin.
    Il faut dire que je lui mets des croquettes et il adore ça.
    Mais ça mange salement, et ça fait un bruit d'enfer.
    Celui-là est zébré comme les marcassins.
    Et il est vraiment gros.
    C'est peut-être une future maman.


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique